Songe sur Bitcoin…

Notes : Cliquez sur la vidéo ci-dessous pour consulter la vidéo bitcoin d’hier du Docteur Herlin.

Lausanne, en Suisse…

Tant d’événements en cours… et des théories pour y donner du sens…

En particulier, bitcoin donne l’occasion de se gratter la tête…

Bitcoin fait office de monnaie… et sa valorisation, en termes d’euros, a atteint 63 milliards…

Bitcoin fait partie de la classe d’actifs des crypto-monnaies… et nombre de monnaies cryptos ont atteint des valorisations de centaines de millions — ou de milliards — d’euros, en l’espace de mois…

Ethereum possède une valorisation de 26 milliards d’euros… “Bitcoin Cash,” une variante de bitcoin, s’évalue à 7,8 milliards…

Ripple possède une valorisation de 7,1 milliards… et Litecoin vaut 3,5 milliards d’euros…

À ma connaissance, aucune classe d’actifs dans l’histoire n’a créé tant de valeur en si peu de temps…

Ces cryptos s’échangent comme de l’argent… par le biais de leurs “blockchains…”

Une crypto ne paye pas de dividendes… et ne profère aucun droit sur un bien ni sur une entreprise…

Ces cryptos servent d’argent… comme des euros… mais sans BCE et sans État…

L’euro, le dollar, ou le yen possèdent l’appui d’un gouvernement… puisque les citoyens doivent payer leurs impôts en argent d’État…

Par ailleurs, la BCE oblige les banques d’Europe à dénommer leurs comptes en euros… et à posséder des réserves de bons en euros dans leurs actifs.

En plus, le Code du Travail oblige les employeurs à verser les salaires vers un compte en banque… ce qui interdit aux entreprises de payer les salaires en bitcoin, par exemple, puisque le bitcoin ne se “stock” pas en banque.

Bref, les États favorisent les monnaies d’État par une panoplie de régulations et de lois… compliquant l’utilisation du bitcoin dans la vie de tous les jours…

Pourtant, bitcoin continue de grimper encore et encore… atteignant aujourd’hui les 3.800 euros par pièce…

Une Signification à Contempler

En ce moment, les marchés pour les cryptos explosent… et, pour beaucoup, une “bulle” se forme à l’horizon…

Comme en 2013, les cours des cryptos pourraient connaître une retombée…

Pourtant, le bitcoin — et les cryptos — ne vont pas disparaître…

Bitcoin et ses compères signalent un changement à terme… dans les monnaies — et dans l’argent…

Les cryptos ont vu le jour grâce à des innovations dans l’informatique, datant du début des années 2000… comme l’expert Pierre Noizat l’explique dans son livre “Bitcoin Book.”

Ces avancées dans le domaine de la cryptographie ont permis de sécuriser internet grâce à des algorithmes d’encodage sans possibilité de “hacking.”

Bitcoin a appliqué ces techniques de cryptographie pour créer une forme de monnaie sur internet sans possibilité d’influence ou de hacking.

Avec l’euro, ou le dollar, le gouvernement a toujours son mot à dire. L’euro, par exemple, se crée sur les comptes de la BCE… à la volonté des dirigeants…

Votre euro garde sa valeur parce que la BCE se restreint, pour l’instant, dans sa création d’euros… mais rien ne l’y oblige…

Bitcoin, ethereum, ripple, et autres n’offrent pas de possibilité de “briser les règles…” Personne ne peut décider de s’offrir un milliard de bitcoins sur son compte. Avec l’euro, les gouvernements en ont la possibilité.

Des monnaies comme l’euro ou le dollar mettent le commun des gens — l’épargnant — à la merci de banques, d’institutions, et de gouvernements… Le citoyen ne possède pas le droit de créer des euros… ou des dollars… Son argent a moins de valeur car l’État en crée à volonté.

Avec le bitcoin, les États et le commun des gens jouent selon les mêmes règles… Le bitcoin s’obtient par l’échange… et se crée par le processus de “minage.”

Même en situation de crise, l’État ne peut pas changer les règles dans “l’intérêt du pays.” Les techniques de cryptographie bloquent les tentatives de changements au système blockchain.

Aucun ordinateur, ni aucun informaticien ne peut briser la sécurité du système… Aucune loi ne peut la révoquer… pas plus qu’ils ne peuvent décréter une réduction de la gravité.

En situation de crise, les gouvernements peuvent bloquer les banques et les assurances-vie… faire s’éteindre les distributeurs… ou rayer la valeur de votre compte en banque.

Par contre, les dirigeants n’ont aucune possibilité de “forcer” le réseau bitcoin à se plier à eux…

Potentiel dans bitcoin et les cryptos…

Avec leur contrôle de la monnaie, nos dirigeants ont une pédale pour influencer tous les secteurs de l’économie…

Injecter des euros dans les banques permet de faire décoller le marché-actions… et acheter les obligations permet de rabaisser les taux d’intérêts, bénéficiant à l’immobilier, et encourageant le crédit…

L’influence des États, grâce à la monnaie, s’étend de long en large de l’économie…

Une crypto-monnaie donne les moyens de sortir son argent du système de contrôles par l’État… et de continuer à faire des échanges si jamais l’inflation décolle, l’État bloque les comptes en banque, et personne ne veut accepter des euros.

Que faire… ?

Bitcoin pourrait représenter une arme pour se garder du pouvoir des États sur l’argent…

Pour avoir plus de détails sur le bitcoin, consultez la vidéo ci-dessous avec le Dr. Herlin, expert dans le sujet du bitcoin…

Son livre de 2013, “La Révolution du Bitcoin” a permis à nombre de gens de découvrir l’intérêt du bitcoin et de placer une mise dans la monnaie…

Le Dr. Herlin vient de nous accorder un entretien pour nous dévoiler le potentiel, selon lui, des crypto-monnaies dans les mois à venir…

Rendez-vous ici pour vous informer des événements à venir pour bitcoin, selon un expert de référence sur le sujet en France…

Sincèrement,

Henri Bonner

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *