Rencontre avec Philippe Herlin à Paris

Nous avions rendez-vous l’après-midi pour enregistrer une interview — moi et le Dr. Philippe Herlin…

Mon objectif était de mettre au point une vidéo à partager avec vous venant du Dr. Herlin…

Nous avons fixé un rendez-vous à Paris pour ce faire…

Au cours de ma conversation avec le Dr. Herlin, nous avons parlé en particulier des étapes à venir sur le plan des banques…

Pour vous mettre au courant, Bruxelles vient tout juste d’annoncer un plan pour permettre à l’État de bloquer les comptes en banque… ce qui suit la loi “Sapin 2,” qui leur permet de bloquer les assurances-vie, et la loi BRRD qui leur permet de ponctionner les comptes d’épargnes en cas de problème…

Bref, mesure par mesure, nos dirigeants mettent en place les choses pour VOUS ponctionner si besoin…

Parlent-ils de réduire la taille de leurs dépenses… ? De réduire leur dette…?

Ou bien osent-ils évoquer la possibilité de réduire les allocations — ou les salaires des fonctionnaires en cas de besoin…?

“Non,” expliqua Philippe… “nos dirigeants, comme toujours, comptent régler leurs problèmes sur les dos de ceux qui ne descendent pas dans la rue… et qui n’ont pas le luxe de pouvoir aller bloquer les autoroutes lorsqu’ils veulent faire une réclamation…”

En plus de parler des banques — et de nos dirigeants — nous avons parlé de Bitcoin, et l’avenir des crypto-monnaies…

Pour rappel, le prix du Bitcoin a sauté de 400% sur un an…

 


Nous voulions demander l’avis du Dr. Herlin sur le sujet des cryptos, puisqu’il a lui-même écrit le premier livre publié par une maison d’édition en France sur le sujet…

Son livre, “La Révolution du Bitcoin et des Monnaies Complémentaires” a vu le jour en mai 2013… lorsque le bitcoin changeait de mains à moins de 100 euros par “pièce…”

En ce moment, nous somme aux environs des 2.500 euros par pièce (davantage à venir sur ce sujet-là)…

Maintenant que nous l’avons mis sur vidéo, nous mettons en place les choses pour pouvoir vous l’envoyer — nous comptons pouvoir vous révéler ce que nous avons découvert dans la semaine à venir…

Quelque chose à vous faire suivre sur le “crime” des banquiers…

Vous avez peut-être eu l’opportunité de lire un message d’Olivier Perrin, un économiste en France.

Nous vous avons transmis une présentations venant de lui, parlant d’un message d’outre-tombe du Général de Gaulle…

Si vous avez regardé la présentation sur le sujet, vous savez qu’Olivier ne se retient pas de donner son opinion…

Pour lui, tout le secteur des banques en France est un désastre… un “terrain de chasse” pour manipulateurs…

Bref, M. Perrin vient de sortir une présentation portant sur un sujet qui lui tient cher — les crimes des banquiers, et comment l’État leur donne son soutien…

En particulier, M. Perrin montre comment la Grèce se retrouve avec des milliards en financement — ayant émis un bon à 3 milliards d’euros avec maturité à 5 ans en fin juillet 2017 — alors que des entreprises ici en France manquent de capital…

Malgré les risques d’un pays comme la Grèce — n’ayant en rien prouvé sa capacité en rembourser –, les banques y mettent de l’argent sans compter…

Selon M. Perrin, nos dirigeants, surtout ceux de Bruxelles, facilitent ce transfert de nos épargnes vers des gouvernements à risque en promettant, en gros, de ponctionner les comptes des gens si jamais la Grèce manque à ses obligations…

Voici un extrait de la présentation que vient d’émettre M. Perrin:

“Non seulement aucun banquier responsable de la crise de 2008 n’a été en prison (sauf en Islande) mais ils n’ont surtout réglé aucun problème…

“Les créances pourries de leurs bilans ont été multipliées par 3 depuis la crise !

“Elles atteignent aujourd’hui 1 000 milliard d’euros.

“Le problème ne se résorbe pas, il dégénère littéralement…”

Bref, vous voyez que M. Perrin a une dent contre le système…

Si vous souhaitez lire les détails de son message, vous pouvez y accéder en cliquant ci-dessous:

Cliquez ici pour vous informer de la “tricherie” de l’UE pour s’emparer de nos épargnes, en passant par nos banques…

Sincèrement,

Henri Bonner

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *