Philippe Herlin: Nos Dirigeants Font l’Annonce sur le Blocage des Comptes en Banque “au Coeur de l’Été,” Quand Personne ne Regarde…

Nous continuons dans un été sans événement…

Pour rappel, nous étions à Paris jeudi pour rencontrer le Dr. Herlin… Nous avons parlé de l’attrait de bitcoin — et des cryptos…

Par contre, nous en avons aussi profité pour parler des sujets d’économie qui concernent les Français en ce moment…

En particulier, le Dr. Herlin s’inquiète d’une annonce qui vient de sortir de la BCE — un projet pour pouvoir bloquer les épargnes des Français dans les banques en cas de problème.

Vous avez peut-être déjà entendu parler de “Sapin 2” — permettant à l’État de bloquer les retraits des assurances-vie. Vous connaissez aussi “BRRD,” la directive de Bruxelles permettant à la BCE de spolier une partie des comptes en banque…

Philippe Herlin sur le sujet du blocage de votre compte en banque

Nous avons poursuivi sur cette ligne lors de notre conversation à Paris…

Voici un extrait de notre conversation…

Moi (Henri Bonner): “Que pensez-vous de la loi sur le blocage des comptes en banque – et quelles implications va-t-elle avoir pour les Français…?”

Philippe Herlin: “Alors, nous avons reçu cette nouvelle au coeur de l’été, comment souvent le cas [puisque personne ne prête attention].

Selon l’Agence Reuters — qui ne sont pas des affabulateurs — l’Union Européenne est en train de réfléchir à bloquer les comptes en banque en cas de crise, c’est-à-dire à bloquer les “bank run.”

C’est-à-dire qu’en cas de panique bancaire — ou de faillite –, les particuliers ne pourraient plus récupérer de liquide auprès des distributeurs ou faire de virement important.

Nous pourrons faire des virements pour couvrir notre consommations courante, mais pas des gros virements ou retraits — c’est-à-dire enlever l’argent qui nous appartient de leur banque.

Pour l’instant, nous n’avons pas plus d’informations, mais nous pouvons supposer que cette loi — puisque Reuters en parle — est déjà dans les tuyaux de l’Union Européenne… et ça fait suite à d’autres lois…!

Nous avons eu la directive BRRD qui consiste à permettre à une banque en faillite de ponctionner les comptes de ses clients — un peu ce qui s’est passé à Chypre en 2013. D’ailleurs, les autorités ont décidé de généraliser cette méthode après la crise de Chypre.

[Nos dirigeants] affirment qu’ils ont mis “une limite de 100.000 euros,” ce qui veut dire qu’ils peuvent ponctionner les comptes de plus de 100.000 euros, et pas les plus petits.

Ceux qui écoutent pourront se dire que la manoeuvre ne concerne pas beaucoup de monde, puisqu’il faut avoir plus de 100.000 euros sur son compte…

Pour moi, vous faites une erreur en pensant cela…!

Effectivement, en Chypre, lors de la crise au printemps 2013, [les autorités] ont bien garanti les comptes de moins de 100.000 euros. Par contre, vous devez savoir qu’ils ont eu à la fois une “bail-in” et un “bail-out.”

En pratique, une partie de l’argent des épargnants devient des actions de la banque… donc votre argent ne “disparaît pas.” Vous avez des actions de la banque… mais vous devez savoir que ces actions n’ont souvent aucune valeur.

En-dessous des 100.000 euros, nous n’avons pas eu de ponction en Chypre, mais vous devez savoir que nous avons eu un plan de renflouement externe… A la période de la crise en 2013, l’Union Européenne et le FMI ont apporté 10 milliards d’euros à Chypre.

Pour un pays comme la Chypre, 10 milliards d’euros représentent les ⅔ de son PIB… et grâce à cet argent, les gens de la classe moyenne n’ont pas eu de ponction de leurs épargnes…

Par contre, si une crise se produisait dans un des pays comme l’Italie, l’Espagne, ou la France, alors nous aurions besoin non pas de 10 milliards, mais de centaines de milliards d’euros… et nous ne pourrions pas les obtenir en nous limitant aux comptes de plus de 100.000 euros…!

En gros, nous serions obligé de taper tout le monde…!”

Bref, pour le Dr. Herlin, la ponction des comptes bancaires de plus de 100.000 euros, en cas de crise, ne suffira pas… du coup, l’État réfléchit aux moyens de vous empêcher de sortir votre argent des banques.

Pour sauter vers la conclusion de notre conversation, notre pays ne pourra PAS se “réformer” à temps pour éviter les conséquences d’une crise…

Voilà ce qu’en dit le Dr. Herlin…

Moi: “Penses-tu que la France pourra se réformer à temps pour éviter une crise…?”

Philippe Herlin: “Notre gouvernement doit d’abord s’occuper de sa clientèle… et ne veut pas déplaire au peuple…

En France, essayer de diminuer les APL [les soutiens aux étudiants] de 5 euros a créé un scandale… alors, se réformer va être compliqué…

[L’objectif de nos dirigeants] est de se faire réélire le coup d’après… même juste après que nous ayons eu des élections en France… 5 ans vont arriver très vite…

Dans ce fonctionnement-là, nous n’avons aucun effort pour réduire les déficits…”

Moi: “Que se passera-t-il en temps de crise, à ton avis?”

Philippe Herlin: “À mon avis, nous verrons les loi se mettre en application — interdiction de retirer plus d’un certain montant dans les distributeurs, ou de faire un virement dépassant une certaine somme.

Ensuite, nous apprendrons que les comptes en banque dans l’une des banques dans ce pays vont se réduire de 40%… comme prévu dans la loi.

Ma prédiction ne fait que mettre en oeuvre les lois qui existent…

Tout cette réglementation est là pour coincer l’épargnant… celui-ci ne pourra pas sortir son argent, pas le changer de banque, et pas le sortir pour acheter de l’or…

Bref, mon conseil est de se préparer avant que cela ne se produise…”

Que faire…?

Sur les marché-actions, les prix restent au calme… rien de neuf à annoncer…

Du côté des cryptos, nous voyons les prix se maintenir…

Que présage le “rentrée” de septembre…?

Nous allons vous transmettre plus d’informations sur l’avis du Dr. Herlin dans les jours à venir…

Sincèrement,

Henri Bonner

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *