Pas la Mine Aujourd’hui

Après les débats sur les statues et les symboles, Trump respire un coup… aujourd’hui, les médias calment leurs ardeurs… sans doute avant de repasser à l’attaque…

Du côté du marché-actions, le CAC 40 perd du souffle… son dégonflement se poursuit depuis mai… avec une baisse de 1,13% depuis hier. Aux États-Unis, Wall Street a baissé, suite aux torgnoles sur Donald Trump cette semaine de la part des médias…

Après l’ascension des marchés-actions depuis les élections de novembre, Wall Street semblerait se désillusionner, voyant disparaître la chance de réduire les impôts et les régulations sur les entreprises…

Pendant ce temps, les géants de la technologie — Facebook, Snap Inc, Tesla, et autres — semblent s’essouffler… remettant en cause la capacité des entreprises à grimper.

Pendant ce temps, les taux d’intérêts ont grimpé depuis fin 2016… passant de 1,6% au moment des élections, pour les bons à 10 ans des États-Unis, à 2,2% aujourd’hui.

Avec des taux d’intérêts en hausse, moins d’entreprises émettent des bons pour effectuer des rachats de leurs parts… ce qui réduit la croissance des prix sur le marché.

Dans le sillage de Wall Street…

Wall Street éternue… et l’Europe attrape la grippe…

Avec la remise en cause de Donald Trump ces temps-ci, les marchés sembleraient se calmer…

Sans le soutien de la Maison Blanche — pour alléger le fardeau sur les entreprises –, le marché n’aurait peut-être pas les moyens de grimper plus haut…

Après une hausse depuis 2009, ce marché pourrait perdre son élan… menant à des pertes pour les investisseurs — les fonds, les banques, les assureurs…

En temps de crise, le marché se remet en cause… des valuations des entreprises, à la sécurité des obligations, à la solidité des promesses…

Avec des entreprises comme Netflix, Uber, Tesla, et Snap, ne produisant pas de bénéfices, une perturbation dans le marché devient un danger pour la survie…

En temps de prospérité dans le marché, les investisseurs soutiennent une variété de projets — permettant l’expérimentation, l’essai, et même l’erreur…

Amazon, par exemple, s’échange en bourse à 249 fois ses bénéfices pour l’année.

L’automobiliste Tesla, lui, perdrait environ 11.000 euros par voiture.

Facebook s’échange à 40 fois ses bénéfices par an.

À travers l’histoire des marchés, la “moyenne” des prix des entreprises se situe autour de 15 fois ses bénéfices.

Aujourd’hui, les entreprises sur le S&P 500 s’échangent à 21 fois leurs bénéfices. Sur le CAC 40, le marché évalue les actions à 23 fois leurs bénéfices, en moyenne.

Bref, en temps de prospérité et d’enthousiasme dans le marché, les prix augmentent, même si les bénéfices ne suivent pas…

En cas de rechute sur le marché, alors les entreprises vont avoir plus de mal à se financer… et vont devoir “rationaliser” leurs dépenses.

Pour une entreprise comme Tesla, ayant perdu autour de 750 millions d’euros en 2016, un plongeon dans le marché-actions pourrait sonner la fin…

Elon Musk, fondateur de Tesla et maître de la levée de fonds, a aussi eu des pertes de 700 millions d’euros en 2016 dans son entreprise SolarCity, un fabricant de panneaux solaires..

Bref, le marché se gonfle encore et encore… jusqu’au moment de l’implosion…

Dans ce cas-là, les actifs s’effondrent, les actions baissent, le entreprises paniquent, renvoient du personnel, et ferment des filiales…

Du côté des investisseurs, l’enthousiasme se dissipe… la peur s’enracine… et le désordre surgit.

Que faire…?

Nous disons de temps en temps d’avoir un peu d’or…

Dans les crises, vous avez des opportunités…

Pour en profiter, vous devez avoir le cran d’acheter quand tout le monde a peur…

Par contre, savoir reconnaître la valeur dans une crise demande du savoir, de l’expérience, de la confiance… et peut représenter un emploi à plein temps… avec des risques de taille.

Avoir de l’or, par contre, permet à n’importe qui de se protéger…

Par ailleurs, nous n’avons pas oublié mon entretien avec le Dr. Philippe Herlin… détails à venir d’ici peu.

Sincèrement,

Henri Bonner

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *