Nos Dirigeants Pourraient Vendre le Louvre et la Tour Eiffel…

Nous sommes dans le Royaume-Uni cette semaine… au coeur de Londres… avant de nous rendre en Irlande plus tard…

Le marché continue sans Apple Inc…

Même si l’entreprise la plus valorisée au monde a perdu 7% ces derniers jours, le marché a recommencé à grimper…

Wall Street a repris mardi, avec le S&P 500 augmentant d’environ 1% au cours de la journée… retouchant son plus haut niveau, qu’il avait atteint vendredi (avant la chute d’Apple dans la bourse).

Les bourses en Europe grimpent aujourd’hui (mercredi 14 juin) dans la foulée.

Selon MarketWatch, le marché fait plus attention à la Fed (l’équivalent de la BCE aux États-Unis) qu’aux spéculations sur la santé d’Apple et autres:

“Le Dow et le S&P 500 ont touché des records mardi, tandis que les actions dans la technologie rebondissaient après des pertes durant deux jours. Le marché se focalise sur la réunion de la Réserve fédérale durant mardi et mercredi, ainsi que le témoignage du procureur général, Jeff Sessions, devant le Congrès des États-Unis.”

Selon MarketWatch, les marchés sont à peu près 100% certains que la Fed va faire grimper ses taux d’intérêts mercredi.

Pourquoi le marché monte-t-il alors?

Selon les analystes, la Fed devrait ralentir le pas des augmentations de ses taux après celle qui sera annoncée mercredi.

Peu de gens croient que l’économie va redémarrer dans les prochains mois. Le marché espère donc que la Fed ne touchera plus à son taux pendant quelques temps, après l’annonce de mercredi.

MarketWatch:

“Comme l’explique David Joy chez Ameriprise Financial, la Fed ‘a été confrontée à la réalité d’une inflation molle, sans beaucoup d’indications que l’activité dans l’économie réaccélère… Peu de gens croient que la Fed se retiendra cette fois-ci, mais au cours des prochaines réunions, nous pensons que la Fed réfléchira plus à la taille de ses actifs et à la durée des délais entre ses augmentations.”

Paris pourrait vendre la Tour Eiffel ou le Louvre…

Comme nous l’avons vu récemment, la ville de Paris a dépassé les 5 milliards d’euros de dettes en 2016…

Notre capitale a tant de dettes qu’ils ont voulu baisser la température des piscines pour faire des économies…

Comment résoudre la situation?

Peut-être que nos dirigeants devraient s’inspirer des Américains…

La ville de Houston, au Texas, est en train d’avoir un “vide-grenier” des biens publics pour rembourser sa dette…

The Houston Chronicle:

“Le ville de Houston a fait une sorte de vide-grenier cette semaine, mettant en vente certains de ses biens dont il ne se sert plus, et les offrant à ses voisins.

“Dans ce cas, le Conseil d’Administration de la ville a approuvé la mise en vente de $2 millions en rues, et en droits d’utilisation. Cette mesure ne réparera pas le déficit de $100 millions qui est attendu sur les 5 prochaines années, mais représente un premier pas.

“Le premier exemple est venu de Manchester, Texas, où le Conseil a abandonné et vendu plusieurs rues et droits d’utilisation à la compagnie de pétrole Valero, dont une raffinerie se situait à côté, au prix de $1,4 millions.

“Le géant du pétrole possède déjà plusieurs sections qui entourent sa raffinerie, et cet achat permettra à l’entreprise d’ajouter les rues adjacentes à ses locaux, ce qui lui permettra de construire de nouveaux locaux, des entrepôts, et un centre de sécurité, ainsi que de nouvelles places de parking proches de ses opérations.”

Bien sûr, nos dirigeants dans la Ville de Paris n’auront jamais l’humilité d’admettre qu’ils ne sont pas les meilleurs propriétaires pour leurs biens…

Que faire…?

Après ce rebond dans le marché, nous attendons de voir si ce “rebond” signifie un départ à la hausse… ou un faux-espoir sur la pente de la descente…

Nous aurons plus à dire sur ce sujet dans les jours à venir…

Sincèrement,

Henri Bonner

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *