Merci les Touristes…

Après l’émoi sur les statues et les démonstrations, les médias regagnent leurs forces. Un peu de calme se met en place… avant le retour de la turbulence…

Émeutes… attentats… marchés-actions… étudiants en colère… économie en berne… danger de conflit…

Tôt ou tard, les médias vont se remettre à l’attaque — et battre la chamade — sur un sujet ou autre…

Autour du monde, les médias continuent à s’indigner sur Donald Trump…

Ici en France, le courant semble même se retourner contre Emmanuel Macron…

Après tout, en France ou ailleurs, réformer le Code du Travail, les impôts, ou les régulations revient à mettre en colère un group ou autre…

Par ailleurs, dans le brouhaha, les médias ont cessé de parler de la montagne de dette au-dessous de notre économie…

Personne ne parle ces temps-ci de la Réserve fédérale, ou de la BCE… mais, dans les coulisses, les États continuent à créer — jour par jour — des masses de dette à rembourser.

Bitcoin, lui, continue à flamber en valeur… passant de 2.100 euros par pièce à 3.300 euros par pièce depuis 3 mois… mais le marché de Bitcoin reste une “goutte d’eau” dans l’Océan par rapport aux monnaies d’État.

Pour comparaison, la taille du marché des crypto-monnaies a atteint 120 milliards d’euros en 2017… contre 15.440 milliards d’obligations du gouvernement des États-Unis circulant dans le monde.

Paris Attire Malgré Tout

Malgré les attentats, le terrorisme, et la montée en force des Islamistes, le commun des gens hausse les épaules…

En effet, le tourisme a rebondi en France en 2017… dépassant de loin les attentes.

Le Figaro rapporte:

“Les Japonais, les Chinois et les Américains reviennent…

“…la fréquentation touristique française a progressé de 6,4% tandis que la fréquentation touristique internationale a crû de 14,5% au cours du premier semestre.

“Le début d’année a donc été marqué par le retour des touristes étrangers, ceux qui avaient le plus boudé la France l’an dernier: les Japonais sont ainsi 40,5% plus nombreux qu’en 2016, les Chinois progressent de 29,5% et les Américains – première clientèle internationale de la région avec 1,14 million de touristes – voient leur fréquentation augmenter de 20,5%.

“Au global, depuis janvier, «la consommation touristique s’élève à 10,1 milliards d’euros, soit un gain de 1,1 milliard d’euros pour les professionnels du tourisme franciliens», note également le communiqué du CRT.”

Semblerait-il, la France a récupéré en 2017 pour son “manque à gagner” de 2016, où les touristes avaient boudé le pays…

Merci les Touristes…

Ah, les touristes…!

Quelle bénédiction…

Un touriste ne fait pas de démonstration… ne crie pas… ne se plaint pas pour obtenir des subventions ou allocations… ne bloque pas les autoroutes, et n’arrête pas les trains et les aéroports.

Par contre, le touriste dépense son argent — de son plein gré — sur des hôtels, des visites, des restaurants, des voyages, et des musées…

Un tas d’argent — 160 milliards d’euros par an, selon l’Insee — vient du fin fond des États-Unis, des provinces de la Chine, et des mégapoles du Japon, pour se déverser ici en France… juste pour le plaisir de faire des visites, aller au restaurant, et prendre des photos… avant de remonter dans un avion et repartir…

En fin de compte, Paris — dans sa relation avec le reste du monde — profite d’une situation sans pareille…

Paris ne force personne à venir… personne à dépenser son argent… et personne à choisir Paris plutôt que Washington ou Rome…

Crier Jusqu’à Se Casser la Voix…

En général, l’économie fonctionne grâce aux gens, comme les touristes, prenant des décisions de leur gré, et dépensant leur argent à leur plaisir…

Les gens ont tendance à choisir la facilité, le confort, l’expéditif…

Pourquoi les médias cherchent-ils tant à provoquer l’indignation, le conflit…?

Plus les médias s’acharnent sur un groupe, ou une idée, et plus le commun des gens se décourage de le défendre ou de s’y associer…

Par exemple, en diabolisant les défenseurs de statues, ou les opposants au “revenu universel,” les journaux poussent le commun des gens à s’extraire du débat… à se taire… à laisser passer les choses.

Pour la plupart des gens, se battre avec la presse, les démonstrateurs, ou autres, n’en vaut pas la peine… parce que le combat demande trop d’énergie.

Du coup, crier jusqu’à réduire au silence son adversaire peut fonctionner…

Dans le domaine du commerce et des échanges, où les gens choisissent de faire affaire ou non, crier ne fonctionne pas… parce que l’autre doit se décider de participer ou non à l’échange, ou au projet… et l’intimidation ne fonctionne pas pour convaincre.

Dans le domaine de la politique, par contre, le rapport de force domine… parce que l’autre n’a pas besoin de donner son accord… ni de coopérer…

Pour “gagner,” pas besoin d’arguments ni de justifications…

En fait, “gagner,” dans le domaine de la politique, revient à épuiser, à dominer, ou à intimider son ennemi… si bien que l’autre n’ose plus s’opposer — ou n’en a plus la capacité.

Ainsi, les politiciens — et les médias de leur côté — essaient de remonter la colère et la rage chez leurs partisans… pour forcer leurs adversaires à rebrousser chemin… à se taire… à s’effacer, préférant conserver leurs énergies…

S’opposer aux allocations ou aux rémunérations devient un “atteinte à la solidarité…”

Refuser d’envoyer son enfant à un école de l’État signale un “penchant anti-éducation.”

S’opposer aux augmentations d’impôts, ou à la construction des HLM, devient “raciste.”

Critiquer la décision d’accueillir les Jeux Olympiques constitue de la “xénophobie.”

Que faire…?

Inutile de se remonter contre les médias… ou les politiciens… ou d’envoyer des lettres aux journaux pour exprimer son point de vue…

En fin de compte, le commun des gens y gagne en refusant de réagir au monde de la politique… aux médias… et en se concentrant sur sa vie, ses projets, et ses décisions.

Bref, comme l’affirme le proverbe en Anglais, “l’ignorance fait le bonheur.”

Sincèrement,

Henri Bonner

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *