Tous les Marchés Finissent Par Subir des Crises…

En Suisse…

Du calme sur la bourse pour l’instant…

Après une chute de 2,2% hier sur le CAC 40, le marché semble vouloir se stabiliser… reprenant 0,16% dans la première heure d’ouverture du marché…

Par contre, la tendance reste à la baisse… le CAC 40 a désormais perdu 4,9% depuis le 5 mai…

En l’absence de nouvelles sur les entreprises, ou sur la politique de la BCE, le marché préfère se protéger…

Comme nous le rapportions hier, le deuxième trimestre 2017 se boucle aujourd’hui… et les entreprises mettront quelques semaines à publier leurs résultats.

Nous devrions avoir à nouveau du mouvement — vers le haut ou vers le bas — d’ici la mi-juillet.

Pendant ce temps, l’indice du VIX, qui mesure si les investisseurs se protègent ou non contre la volatilité, reste faible… En d’autres termes, les investisseurs ne semblent pas s’inquiéter.

Dans quelques semaines, croient-ils, nous aurons des résultats qui justifieront leurs attentes…

Auront-ils raison?

Pour sa part, la plus grande banque des Etats-Unis, Bank of America, a émis un message notant que les marchés sous-estimaient l’impact de la Fed…

En d’autres termes, le marché ne voit pas que les niveaux record qu’il a atteint dépendent des politiques “d’assouplissement” de la Fed, de la BCE, et de la Banque du Japon…

Du coup, ce marché pourrait vite tomber si ceux-là retirent leur soutien…

Herlin: Nous Avons une ‘Bombe à Fragmentation’ au Sein de l’Euro

 

Pour rappel, le Dr. Herlin et moi avons lancé la “Lettre Stratégie et Conseil” en début 2017…

Dans le dossier que nous publierons pour nos abonnés en début juillet, le Dr. Herlin explique “ce qui ne va pas” avec l’euro…

En particulier, le Dr. Herlin explique que TOUS les paiements entre pays-membres de la zone euro passent par les biais de la BCE…

Ce système qui permet à la BCE de contrôler tous nos paiements s’appelle “TARGET 2…”

Comme l’explique le Dr. Herlin, l’équivalent du PIB de la zone euro transite par TARGET 2 tous les 5 jours…

Qu’est-ce qui pose problème?

Et bien, tous les pays de la zone utilisent TARGET 2, mais certains d’entre eux reçoivent bien plus de virements qu’ils n’en émettent…

Par exemple, nos voisins les Allemands ont un excédent de 700 milliards d’euros… alors que l’Italie est en déficit de 300 milliards d’euros…

Ce système fonctionne tant que tous les pays restent dans le TARGET 2… mais si l’un des membres décide de sortir de ce système, alors tous les pays de la zone voient leurs balances changer d’un jour à l’autre…

Voilà pourquoi nos dirigeants ont tant essayé de freiner la sortie de la Grèce de la zone euro…

Si même l’un des petits membres quitte TARGET 2, alors toute cette infrastructure dont nous dépendons peut chuter…

Herlin:

“…si l’Italie décidait de quitter l’euro, elle refuserait bien sûr de s’acquitter de ces 300 milliards d’euros de dette et ce serait autant de perdu pour le système financier allemand… Voici la bombe à fragmentation qui loge au cœur de la monnaie européenne.”

Que faire…?

Nous ne savons pas mieux que les autres à quel moment nous verrons la crise qui se profile…

Cependant, ces crises surviennent de temps à autres…

Pourquoi?

Et bien, pour y répondre, nous avons besoin de nous poser une autre question.

À quoi sert-il d’avoir un marché où s’échangent les actions?

Et bien, nous avons un marché parce qu’il nous permet de savoir ce que valent les choses…

En d’autres termes, le marché nous permet de “découvrir” les prix…

Or, en ce moment, nous ne “découvrons” rien…

Nous sommes tous convaincus que le marché ne fera que monter… et que les crises ne se produiront plus…

En d’autres termes, nous croyons déjà savoir tout ce que le marché peut nous apprendre…

Peut-être d’ici les prochains mois, nous allons découvrir où se situe notre erreur…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *