Macron peut-il “changer les choses” en France…?

En novembre 2016, Trump gagne les élections aux Etats-Unis… Horreur…! Calamité…!

6 mois plus tard, nous avons de quoi nous soulager… Macron l’emporte…! Victoire…! Nous pouvons respirer à nouveau…!

Du moins, si vous suivez les journaux, voilà ce que vous auriez lu…

Nous étions à paris en mi-juillet… tout à coup, une cavalcade de motos de police, les sirènes à plein les oreilles, descendent le quai…

Après eux, des voitures d’Etat filent à fond la caisse… encore des motos… et puis, nous en avons compris la cause…

Deux ou trois fourgons avec des plaques d’immatriculation “Washington DC” ont filé en vitesse…

Nous étions la veille du 14 juillet…! N’avions-nous pas lu dans le journal que Trump serait de passage pour le défilé?

Nous avons toujours un peu de mal à comprendre pourquoi les médias réagissent avec tant d’âpreté à Trump en général…

Ne leur donne-t-il pas toujours quelque chose à dire…? Ne leur permet-il pas d’explorer du nouveau…? Pourquoi veulent-ils tant des élus qui disent la même chose que le reste… qui n’apportent rien de neuf… qui intéresse le moins le public…?

En gros, pourquoi refusent-ils tant de voir les tromperies et les mensonges que voit le commun des gens dans les politiciens…?

Au sein d’un même pays, vous avez une compétition de mythes et d’idées qui essayent de s’imposer…

Bien des gens adoptent ceux qui leur bénéficieront…

Du coup, lorsque Macron a annoncé vouloir réduire le déficit en réduisant nombre de dépenses, une partie de la population s’est énervée…

France24:

“Avec 54% de gens qui approuvent de Macron — 2 points de moins que Hollande à ce moment dans sa présidence — les Français semblent se désillusionner…

“Avec son programme de réduction de soutiens aux localités au niveau de 13 milliards d’euros — soit 3 milliards de plus qu’annoncé lors de sa campagne –, les mairies s’insurgent contre lui…

“D’autres cibles de ses réductions de dépenses de 60 milliards d’euros d’ici 2022 ont entraîné des réactions du même genre… avec par exemple son projet de réduire de 300 millions d’euros le budget de l’Éducation.”

De l’autre côté de l’Atlantique, Trump se retrouve contre des adversaires du même ordre… parce que personne ne veut voir se réduire sa part du gâteau… surtout lorsque sa part du gâteau ne s’obtient pas de gens qui vous paient par choix… mais de la main de l’Etat les y obligeant.

Trump lui-même s’abstient de toucher aux budgets des branches de l’Etat… préférant faire dans le symbolique…

En ce moment, les politiciens se disputent sur Obamacare, la loi sur la santé qu’a mis en place l’administration de Barack Obama…

Son équipe, pour faire passer la loi, l’a nommé “l’Acte pour les Services de Santé à Prix Abordables” (Affordable Care Act). En réalité, loin de réduire les coûts, l’Acte les a fait grimper… parce qu’il obligeait les assureurs à couvrir une variété de gens et de services qui coûtent cher…

S’ils avaient voulu, ils auraient pu réduire d’un coup les prix des services en retirant les centaines de milliers de pages de règles que doivent suivre les assureurs, les hôpitaux, et les médecins pour administrer des soins… et en éliminant le paiement de services par l’Etat, qui met l’individu en compétition avec le gouvernement pour les services des hôpitaux…

Bref, Macron peut-il “changer les choses” en France…?

Pas plus que Trump… ou Merkel… ou n’importe quel autre…

Que faire…?

Nous étions à un mariage en Poitou ce samedi…

“Macron a fait grimper la Bourse” disait l’un de nos interlocuteurs…

“A bon,” pensions-nous…

Nous estimons que notre interlocuteur faisait allusion aux semaines de campagne, lorsque Macron a pris le dessus sur Fillon… puis Le Pen… et durant lequel la Bourse a grimpé…

Par contre, regardez la performance du CAC 40 depuis début mai…

Aïe… nous avons perdu environ 5,6% depuis son élection…

Est-ce que nous devrions nous préoccuper…?

Eh bien, nous n’aimons pas entendre que “tout va bien…”

Or, depuis un an, nous n’arrêtons pas de dépasser les records… de valuations… de dettes… de prix des actions…

Nous ne savons pas, bien sûr, lorsque l’orage se produira… mais l’air commence à sentir l’humidité…

A suivre…

Sincèrement,

Henri Bonner

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *