Honorer Ses Anciens…

Ici à Lausanne, la rentrée démarre… le écoliers rentrent dans les cours… et les lycéens fument devant les MacDos…

D’une variété de façons, la ville prend un peu de vie et de mouvement…

À l’écart du tumulte de Paris ou de Londres, et en-dehors du champ d’attention des médias, Lausanne attire des financiers et industriels du monde… y posant pied pour les opérations en Europe, ou pour garder un compte à l’étranger, ou pour bénéficier d’avantages pour leur fiscalité.

Alicher Ousmanov par exemple, “oligarque et multimilliardaire” selon les médias, a quitté la Russie pour s’installer à Lausanne en octobre 2016… permettant d’éviter nombre d’impôts dans son pays… et peut-être de sécuriser son argent contre une spoliation.

L’émir du Qatar a, par ailleurs, racheté un hôtel près de la Rive et l’a rénové à 90 millions d’euros sur 5 ans.

Les 5 “Palaces” de Lausanne, des hôtels d’ultra-luxe, attirent une clientèle d’émirs et de princes du Moyen-Orient, avec leurs traînes de femmes, d’enfants, et d’aides.

En plus de son attrait comme lieu-sûr pour l’argent, la Suisse donne à sa clientèle — du Moyen-Orient ou d’Asie — un sens de “vieux” et de prestigieux… une alternative au moderne, aux skyscrapers en verre de Shanghaï ou d’Abu Dhabi.

Lausanne depuis la Place de La Cathédrale

Se réfugiant derrière les Alpes, les protégeant contre les invasions de la France ou de l’Allemagne, et restant en-dehors de l’UE et de l’OTAN, la Suisse suit son cours à part…

Sa division en Comptés empêche la concentration de pouvoir… et permet aux localités de décider en matière d’immigration, de fiscalité, et de régulations…

Les Suisses arrivent plus ou moins à maintenir à distance les invasions — d’armées, d’idéologies, et d’intrusions dans l’économie…

Comme partout, les Suisses ont aussi des idées de “progrès” aux dépens de l’individu et du contribuable… Par exemple, la Suisse aurait dépensé près de 3 milliards d’euros en 4 ans pour soutenir les fermiers… “Les paysans suisses font partie des agriculteurs les plus subventionnés du monde entier,” selon le site SwissVeg.

Comme en France, les autorités dépensent des subventions pour encourager les agriculteurs à continuer des activités sans intérêt pour l’économie… Le blé ou l’avoine ne “préfère” pas les terres de la Suisse aux campagnes de la Volga en Russie…. Et les vaches produisent autant de lait entre les mains d’un Polonais qu’un Suisse…

Par ailleurs, Lausanne, Genève, et autres ont de programmes de taille pour accueillir les “demandeurs d’asile,” les loger, les “orienter,” leur trouver du travail ou des allocations, et essayer d’en faire des membres de la société… Au total, la Confédération dépenserait environ 2 milliards d’euros en 2018 pour ses programmes… Chaque personne à leur charge leur coûterait près de 20.000 euros par an… sans compter les projets de construction au sein des villes de Lausanne ou de Genève pour créer des habitations à usage des migrants… ou le coût à l’économie de réorienter un immobilier de valeur à l’usage de demandeurs d’asile… en plus de remplacer des locataires par des migrants à la charge de l’État afin de les “intégrer.”

Néanmoins, la Suisse semble limiter l’envergure des projets… et continue à attirer des comptes en banques de milliardaires, et des sièges d’entreprises comme Glencore, Novartis, Roche, et Nestlé (siège à 20 minutes du coeur de Lausanne).

Croissance “à Tous les Prix”

Pas de “programme de relance…” Pas de “stimulus…” Pas de vaste programme de l’Etat pour encourager les start-ups, l’informatique, ou les financiers…

Les dirigeants se contentent d’appliquer les lois… et de récolter les impôts et le respect des règles…

À l’inverse, les dirigeants en France se précipitent d’un projet à l’autre, soutenant la fantaisie de pouvoir “fabriquer” une croissance à coups de stylo et d’argent…

Les prêtres — de Macron à Hidalgo — prêtent serment devant la foule… et promettent de mener leur troupeau le pays vers des terres de plénitude et de prospérité “pour tous…”

Quand les résultats déçoivent, ou la situation tourne au désastre, les dirigeants pointent du doigt vers un coupable… et assurent de pouvoir corriger la situation… par la force si besoin.

Au Venezuela, le taux de meurtres a explosé… les médicaments manquent… les magasins se vident… mais les dirigeants continuent d’accuser “le capitalisme,” et non des interventions en continu au fil des années, pour expliquer la situation… tout en resserrant les vis pour empêcher à la situation de se réparer…

Une Germe dans le Vent…

Comme un lancement de fusée, le progrès dans le monde vient en bonds, et par à-coups… Une idée, ou une création, ou une transaction, se fait d’un coup…

…mais, ces transactions ou ces événements se produisent grâce à des conditions… grâce à une série d’événement auparavant…

…du physicien ayant calculé une trajectoire… au mathématicien ayant fait les calculs… aux techniciens ayant mis au point les fusées… aux familles, amis, profs, et parents ayant cultivé et développé la curiosité de leurs enfants… tout en nourrissant leur faim et en les mettant au lit le soir… menant à l’existence de gens pour imaginer un voyage dans l’espace, et les capacités d’innovation pour y arriver.

Regarder le résultat dissimule parfois l’important… en mettant les lumières sur un “génie” ou une innovation… en ignorant l’arbre — les parents, la stabilité de l’environnement, la sécurité face aux dangers — ayant porté le fruit…

Que faire…?

De même, les fortunes s’accroissent et se conservent parfois grâce à des décisions s’avérant d’importance…

Ces décisions surgissent d’un “fond,” votre attitude et votre philosophie pour l’investissement…

Par exemple, votre décision d’avoir de l’or ne devrait pas dépendre du prix de l’or aujourd’hui ou demain… ni des prédictions des analystes sur le potentiel du métal à 6 mois ou 1 an…

Avoir de l’or constitue un moyen de se protéger si les analystes ont tort… et si la “stabilité” d’aujourd’hui dans les marché fiche le camp.

Sincèrement,

Henri Bonner

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *