« Cette Période Me Rappelle l’Automne 2007” — David Rosenberg

Qu’est-ce qui change aujourd’hui?

Nous sommes toujours dans le sud de l’Irlande, où nous restons un jour ou deux encore…

 

La Bourse de Paris baisse malgré l’annonce de l’Insee que l’économie avance “plus rapidement que prévu…”

 

Boursorama:

“La Bourse de Paris lâchait à nouveau du lest vendredi matin (-0,18%), restant suspendue comme ces derniers jours aux fluctuations des cours du pétrole, même si les indices PMI publiés des deux côtés de l’Atlantique pourraient venir animer un peu la cote…

“‘Le marché reste très focalisé sur l’évolution du prix du baril de pétrole, ce qui n’est pas la première fois en période estivale,’ a relevé Christopher Dembik, responsable de la recherche économique chez Saxo Banque…”

Comme nous le disions hier, le marché voit baisser le prix du pétrole — une indication que les demandes en énergie restent molles autour du monde…

L’Insee a publié des statistiques aujourd’hui qui auraient dû encourager les investisseurs: ils avaient sous-estimé la croissance au premier trimestre 2017, qui était de 0,5% et non de 0,3% comme d’abord estimé.

Ils annoncent 1,6% de croissance pour l’année — ce qui serait le plus fort niveau depuis 2011:


En plus, un autre indicateur sur la santé de l’économie, publié par la firme IHS Markit, signalait une expansion de l’économie dans la zone euro la plus forte en 6 ans pour le mois de juin.

Malgré tout, le marché a commencé de mauvaise mine aujourd’hui… peut-être parce que les investisseurs attendent de voir les résultats pour l’économie des Etats-Unis avant de se remettre à acheter des actions.

Certains sur Wall Street commencent à sonner l’alarme, disant que les actions sont montés trop haut, trop vite… et sont trop valorisées par rapport à la santé des entreprises.

Pour David Rosenberg, un économiste reconnu sur Wall Street, les marchés des obligations indiquent que les actions sont trop valorisées… selon lui, le marché-actions s’apprête à baisser.

Comme il le révèle sur CNBC:

“Cela me rappelle la période en automne 2007, où le marché-actions remontait après un premier repli. Tout le monde croyait que nous étions sur la voie d’un cycle de croissance ultra-long. Pendant ce temps, le marché des obligations annonçait déjà la suite de l’histoire [où les marchés se sont écroulés en 18 mois].”

 

Le gouvernement “fait du vert…”

 

Le Ministre de la “Transition écologique et solidaire,” Nicolas Hulot, veut interdire toute exploration pour le pétrole ou le gaz de schiste… en métropole et en Outre-mer…

Sur BFMTV:

“Nous allons faire en sorte que nous ayons la latitude que nous n’avons pas dans le Code Minier à l’heure actuelle d’interdire toute nouvelle exploration d’hydrocarbures sur les territoires métropolitains et nos territoires d’Outre-mer…”

Pourquoi?

Comme l’explique M. Hulot, si nous interdisons l’exploration, alors nous aurons aussi mis fin à l’exploitation.

Nos dirigeants croient que nous allons transitionner “au vert” en bloquant la production de pétrole…

Est-ce que notre pays ira mieux si nous n’exploitons pas de pétrole?

Est-ce que nos dirigeants savent “qu’aller au vert” est une bonne idée? Est-ce que bloquer le pétrole aidera à y parvenir?

Bien sûr, notre pays est déjà massivement dépendante du nucléaire… et nous allons dépenser au moins 100 milliards d’euros dans les prochaines décennies pour “dé-commissionner” les réacteurs qui arrivent en fin de vie.

Que feront-nous alors? Est-ce que nous aurons assez de moulins à vent et de panneaux solaires pour subvenir à nos besoins? Est-ce que ces moyens de productions arriveront à nous alimenter?

Est-ce que M. Hulot et autres se posent ce genre de question?

Peu de chances…

 

Que faire…?

 

Est-ce que le Bourse va continuer à baisser? Ou bien est-ce l’opportunité d’investir avant un rebond?

Pour rappel, la Bourse est plus ou moins en baisse depuis le début du mois de mai… mais pour l’instant, nous n’avons pas connu trop de pertes:

Depuis le 5 mai, le CAC40 a perdu seulement 2,9%… ce qui est loin de rayer les gains qu’il a depuis l’été 2016.

Sur un an, le CAC40 reste en progression de plus de 18%.

Ce que nous voyons en ce moment ressemble plus à un plateau qu’un déclin…

Nous avons eu quelques “bonnes nouvelles” aujourd’hui… mais sans effet sur le marché…

Nous allons sans doute devoir attendre les résultats venant d’Outre-Atlantique avant d’avoir du mouvement à nouveau…

Comme nous l’avons annoncé, la prochaine période de publication de données sera en mi-juillet…

Bien sûr, le marché peut toujours “craquer” auparavant… mais le marché ne semble pas prêt de grimper si rien ne change d’ici-là…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *